Nouvel article !

Une fresque historique et familiale : Nos premiers jours

Nos premiers jours, Jane Smiley, Rivages Extrait du booktrailer américain

IOWA — À l’instar de Ken Follett, qui s’y prête de manière mondiale, Jane Smiley a décidé de consacrer une trilogie au XXe siècle : c’est l’occasion de mêler, sur une centaine d’années, histoire personnelle et faits historiques, d’étudier à quel point les seconds ont de l’emprise sur la première et de dresser, chemin faisant, un portrait authentique de l’Amérique. Vaste programme !

C’est au clan Langdon que Jane Smiley a décidé de s’attacher. Dans le roman d’ouverture, Nos premiers jours, le lecteur fait la connaissance d’un tout jeune couple, Walter et Rosanna Langdon, fraîchement propriétaires de leurs terres. Walter est un vétéran de la première guerre mondiale et, en cette année 1920, il espère pouvoir enfin regarder vers le futur. Tout commence pour le mieux pour les jeunes mariés : ils sont déjà parents d’un petit Frank, un enfant vigoureux et adorable. Nous suivrons les Langdon de 1920 à 1953 : à leurs côtés, nous traverserons la Dépression, la seconde guerre mondiale, et la guerre de Corée. C’est un regard intime et personnel porté sur l’Histoire, une manière de montrer à quel point celle-ci peut impacter nos vies. Avec Nos premiers jours, Jane Smiley nous livre un grand roman.

Si l’auteur a choisi le prisme du quotidien, grâce à des scènes courtes, d’apparence parfois anodines, pour décrire l’histoire des Langdon, celle-ci n’en a que plus de poids : le lecteur fait, dès lors, totalement partie du quotidien des Langdon. Il n’ignorera rien des difficultés de la vie à la ferme : les dangers qui guettent les enfants trop imprudents, une dépendance indéniable au bon vouloir de la météo, un quotidien rude où l’on se lève tôt et où on travaille dur… Si les Langdon semblent d’une certaine manière vivre en marge du progrès, le patriarche rechignant à se passer de ses chevaux quand tous ses voisins s’équipent d’un tracteur, ou encore se méfiant des nouveaux engrais pour préférer les méthodes ancestrales, la deuxième génération, elle, va s’échapper pour un nouveau destin, loin de la terre : le fils et la fille aînés inaugureront une nouvelle génération de citadins, bien qu’ils gardent toujours en tête leurs racines de l’Iowa.

Nos premiers jours, Jane Smiley, Rivages

La dynamique familiale de Nos premiers jours est extrêmement touchante : malgré les aléas de la vie, les Langdon restent soudés. La famille ne se limite pas au noyau du couple Walter/Rosanna : les aïeux, les oncles, tantes, cousins trouvent tous leur place au fil du récit. Les légendes familiales — du grand-père arrivé en Amérique juste avant la guerre de Sécession aux anecdotes domestiques souvent racontées, en passant par les contes revisités à la sauce Langdon — contribuent à faire de la narration un moment presque intime : le lecteur a l’impression de faire partie de la famille.

De fait, on s’attache très facilement aux personnages, et on les retrouvera avec grand plaisir dans la suite de cette trilogie. Nous les quittons à la croisée des chemins, à l’aube d’une nouvelle époque. Une nouvelle génération nous tend les bras. Nous n’avons plus qu’une chose à dire : vite, la suite !

Nos premiers jours, Jane Smiley. Editions Rivages, août 2016. Traduit de l’anglais par Carine Chichereau.

Jane Smiley sera présente au festival America 2016 !

Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
About Emily Costecalde (93 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

3 Comments on Une fresque historique et familiale : Nos premiers jours

  1. Je suis curieuse envers ce roman. Je le lirais avec plaisir.

  2. Ce roman a eu chez moi très exactement les effets inverses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*