Nouvel article !

L’équipe

Bienvenue sur The American Break

Édito juillet 2015

The American Break a été lancé par Emily Vaquié et Kévin Costecalde en mai 2015. Le dada de Kévin, c’est le référencement, les réseaux sociaux, la communication. Bien que communicante dans la vraie vie, Emily s’intéresse davantage à la direction éditoriale. C’est donc parfait, chacun a de quoi s’occuper sur The American Break.

Mais on s’est aussi dit que vous étiez peut-être un peu curieux de savoir qui se cache derrière ce site et d’où nous est venue cette étrange idée…

Emily Vaquié, New Orleans, The American Break

New Orleans, 2013

A vingt-quatre ans, Emily a déjà derrière elle dix-huit années de lecture. Et ça en fait, des livres lus pendant ce temps. A vrai dire, depuis juillet 2003, elle les compte même et arrive au chiffre un peu fou de 1 322 livres à l’heure où nous écrivons ces lignes. Le livre, ça a toujours été sa passion : son père raconte qu’elle n’a jamais été le genre d’enfant à demander « c’est quand qu’on arrive ? » en voiture. Elle dit même qu’on pouvait la poser quelque part et la retrouver au même endroit des heures plus tard, pourvu qu’elle ait un livre. Pratique, comme enfant.

Plus tard, une fois passés les longs trajets en voiture pour rallier le lieu des vacances, Emily a décidé de façon très surprenante de travailler dans l’univers du livre. Après avoir envisagé plusieurs métiers différents (bibliothécaire, éditrice…) elle a finalement opté pour le métier d’attachée de presse, qui lui permettait d’allier sa passion pour l’écrit à celle de la communication (car elle est malgré tout plutôt bavarde).

Et la littérature américaine, dans tout ça ? Elle a toujours aimé ça, mais la passion est née quand elle était étudiante en faculté d’anglais. Elle y a découvert la richesse des lettres et de l’histoire américaines. Il faut dire aussi qu’un premier voyage sur le sol américain avec Kévin a achevé de la convaincre. C’était à New York en 2010 et, outre la charge émotionnelle importante de ce voyage (Kévin l’a quand même demandée en mariage en haut de l’Empire State Building), elle a découvert une ville fascinante, fourmillant d’activité. Le coup de foudre. En rentrant, elle s’est empressée d’acheter les livres se passant à New York recommandés par le Guide du Routard. Dont l’incroyable Bûcher des vanités, de Tom Wolfe. Deuxième coup de foudre.

Emily Vaquié, San Francisco, The American Break

San Francisco, 2012

Mais le territoire américain est immense ! Et deux ans plus tard, en 2012, c’est à San Francisco que Kévin et Emily ont posé leurs valises pour dix jours. La Californie ! N’est-ce-pas un état qui fait rêver ? Cette fois, Emily avait fait ses devoirs et lu plusieurs volumes des Chroniques de San Francisco avant de venir. Kévin, lui, n’arpentait les trottoirs mythiques de The City by the Bay que pour la quatrième fois…

Emily Vaquié, San Francisco, The American Break

Acheter un Tale of the City à San Francisco !

En 2013, c’est un vieux rêve qui se réalise avec un séjour à La Nouvelle Orléans. Ah, ce que les Français peuvent être fascinés par cette ancienne colonie française ! Pour Emily, La Nouvelle Orléans, c’était à la fois le territoire de chasse de ses vampires préférés (Anne Rice, pas Stephenie Meyer… sinon, elle aurait fait ses valises pour la région de Seattle) et l’endroit où se passe l’incroyable Conjuration des imbéciles. De La Nouvelle Orléans, probablement le voyage que Kévin et Emily ont préféré, ils retiendront l’incroyable architecture du Vieux Carré, les majestueuses plantations entre La Nouvelle Orléans et Baton Rouge, l’Histoire avec un grand H à tous les coins de rue, la savoureuse gastronomie locale,  le français pittoresque des Cajuns… et la devise de la ville, Laissez les bons temps rouler !

L’année suivante, en 2014, c’est à Miami que Kévin et Emily débarquent, tout guillerets. Avec bien sûr, Bloody Miami de Tom Wolfe dans la valise. Parce qu’Emily se dit que ça serait classe quand même que de lire cet énorme pavé sur South Beach. En réalité, ce n’est pas facile de lire quand 1) il fait très chaud 2) on a les doigts poisseux de crème solaire 3) que la crème solaire n’a pas été efficace du tout et qu’on souffre dès que l’on tourne une page 4) on a le soleil en pleine figure. Bref, pas de Tom Wolfe sur la plage, mais Emily se dit que dès qu’elle se sentira nostalgique de la Floride, il lui suffira d’ouvrir Bloody Miami.

De son côté, Kévin est un chargé de communication, spécialisé en community management de vingt-six ans, qui supporte Emily (et ses lubies) depuis sept ans. Les Etats-Unis, il connaît : avant de rencontrer Emily, il y avait déjà été quatre fois… Ce qu’il aime dans la vie ? La photographie, chiner des objets chargés d’histoire, les réseaux sociaux, le cinéma, les voyages…

Kévin Costecalde, La Nouvelle Orléans, The American Break

Kévin dans le bayou !

Nous espérons que cette présentation vous a permis de mieux nous connaître et de toucher du doigt notre engouement pour une littérature aussi riche que diverse…

Mise à jour août 2016 :

Entre temps, deux beaux voyages américains se sont rajoutés à ce parcours : en août 2015, c’est sur la côte ouest que nous avons voyagé, de Los Angeles à San Francisco via Las Vegas, et en août 2016, nous sommes retournés à New York, désormais mari et femme ! Boston, Philadelphie et Washington étaient également au programme.