Nouvel article !

Un roman communautaire : Love Medecine

Louise Erdrich est aux États-Unis un auteur connu comme spécialiste de la question des Indiens d’Amérique. C’est donc sans surprise que l’on découvre les Amérindiens au centre de son roman Love Medicine, paru en 1983 aux Etats-Unis, mais seulement en 2008 en France. Love Medicine retrace la vie d’une communauté d’Indiens d’Amérique de 1934 aux années 80, dans une réserve du Dakota : les destins s’entrecroisent, en des chapitres s’apparentant à des nouvelles.

La quatrième de couverture de Love Medicine est quelque peu trompeuse, dans la mesure où l’on s’attend à une saga familiale flamboyante, ordonnée chronologiquement. Mais Love Medicine, au contraire, alterne les récits des divers protagonistes : cela débute dans les années 80, pour revenir à 1934, ou 1948. Le lecteur pénètre donc dans la complexité des différents personnages, et a accès à leurs pensées, ce qui lui permet d’avoir plusieurs points de vue, et donc une vue d’ensemble de l’histoire. Pourtant, Love Medicine est un roman confus : à l’image de la réalité, sans doute.

Love Medecine, Louise Erdrich, Livre de poche

Ce sont des personnages hauts en couleur qui animent le récit : argot, disputes, ivrognerie sont parfois de mise. La vie n’est pas tendre pour les habitants de la réserve, stigmatisés et isolés : la découverte du monde extérieur se fait parfois grâce à la guerre ou à la prison, et souvent au prix de grandes désillusions. Le lecteur français découvre avec étonnement le racisme dont sont parfois objet les Indiens et découvre un sujet rarement traité en fiction, à savoir le quotidien des Amérindiens et les préjugés dont ils sont victimes.

Les chapitres pourraient presque être lus seuls et séparément : pourtant chacun apporte quelque chose à la vue d’ensemble. Les personnages sont rarement attachants, mais certaines personnalités se distinguent, telles Lulu ou Marie, les deux femmes fortes du récit. Leur quête d’identité, cependant, est elle touchante. C’est le principal atout de ce roman, dans lequel il est quelque peu difficile de rentrer, mais qui parvient sans mal à retenir son lecteur une fois les trente premières pages passées. Love Medicine est inclassable : c’est un roman sur la famille, avec ses secrets, ses non-dits, ses malaises, tout en étant un recueil de nouvelles centré sur divers individus particuliers. On peine même à déterminer pleinement si on aime ou non, tant ce roman est à la fois intéressant et complexe, mais également hermétique et brouillon.

Love Medecine, Louise Erdrich. Albin Michel, 2008. Le Livre de poche, 2011. Traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez.

Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
About Emily Costecalde (93 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*