Nouvel article !

Un roman épatant : California Dream

Le New York Times l’a classé parmi les meilleurs livres de l’année et il a obtenu le prix du meilleur premier roman du Los Angeles Times. California Dream est arrivé en France doté d’un palmarès impressionnant : œuvre forte d’inspiration autobiographique, ce roman frappe par sa justesse et son humanité.

Un aéroport, à New York. Ismet est déraciné. Il vient d’atterrir. Il a fui la Bosnie, la guerre, la faim pour aller vivre chez son oncle en Californie. A New York, Ismet est en transit. Il a dix-huit ans. Nous sommes dans les années 90 : la guerre ravage la Bosnie. A l’aube de l’âge adulte, Ismet a trouvé le moyen de fuir la guerre : le théâtre. Sa troupe lui permettra de sortir de Bosnie, direction Édimbourg. Et puis bientôt, l’Amérique, ce pays de liberté. En Californie, Ismet devient Izzy, rencontre Melissa, étudie dans une fac américaine. Mais il reste hanté par son passé, et particulièrement par Mustafa, un jeune homme croisé à la visite médicale de l’armée. Alors Ismet écrit, déchiré entre sa face A(méricaine) et B(osniaque).

Roman très dur et bouleversant, California Dream narre le récit d’un jeune homme qui, à dix-huit ans, ne connaît comme routine que celle des bombes qui s’écrasent sporadiquement sur la ville. Ismet a des amis, une petite amie, des parents et un frère : mais en Bosnie, l’horizon est bouché. Ismet sera incorporé à l’armée, il ne fera probablement pas d’études supérieures, il sera confronté à l’horreur et à la violence de la guerre. Alors il part. California Dream est le récit d’un déracinement, et narre avec justesse la difficulté de s’adapter à un autre pays, d’oublier ce qu’on a vécu, de ne pas se sentir coupable d’avoir laissé ses proches là-bas.

California Dream, Ismet Prcic, 10/18

Pour un premier roman, California dream est maîtrisé, complexe : son sujet n’a rien de facile. L’auteur explore une histoire qui nous semble lointaine, que l’on n’a connu que par les journaux télévisés. California Dream est un roman aux multiples facettes, qui s’étend aussi bien sur les horreurs de la guerre et sur la difficulté de s’intégrer dans un autre pays, que sur les questions de l’adolescence, les premiers émois comme les amitiés. California Dream est une plongée brutale dans la réalité. A travers de nombreux flashbacks et des ellipses, l’auteur nous conte l’histoire d’un jeune homme perdu et choqué. Le fossé entre Bosnie et les États-Unis semble impossible à combler. Ce livre est le moyen qu’a trouvé Ismet Prcic pour relier les deux parties de sa vie.

Ce très beau roman se lit d’une traite : grâce à des descriptions d’une force visuelle peu commune, le lecteur a l’impression d’être aux côtés d’Ismet. Le lecteur se perd parfois, quand les souvenirs d’Ismet se mêlent à l’histoire de Mustafa, mais il se laisse bien volontiers mener jusqu’au bout du récit. Impressionnant. Nous sommes curieux de voir ce qu’Ismet Prcic nous réserve pour la suite.

California Dream, Ismet Prcic. Éditions les Escales, 2013. 10/18, 2014. Traduit par Karine Reignier-Guerre.

Cet article a été initialement publié sur Café Powell.

Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
About Emily Costecalde (93 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*